Pixel art

Vous trouverez sur cette page mes créations en pixel-art les plus significatives, triées suivant deux catégories : Everybody Edits et Cyph1e’s Game

Mes travaux sur Everybody Edits

Le principe

Everybody Edits est un jeu de plateforme en deux dimensions créé en 2010 et développé initialement par Christopher Benjaminsen.

Dans ce jeu, les joueurs peuvent créer et éditer l’environnement de jeu. Ainsi, les joueurs possèdent un certains nombre de “mondes” et ont la possibilité d’y créer ce qu’ils ont envie, mais aussi de proposer à d’autres joueurs de venir les aider à créer quelque chose. Tous ces “mondes” sont toujours en ligne, tant et si bien que chaque changement fait par un joueur ayant l’autorisation du possesseur du monde est visible en temps réel par tous. Chaque monde est aussi accessibles à des joueurs qui ne peuvent pas le modifier, mais tout simplement le “jouer”.

C’est un jeu communautaire, accessible via Facebook et Kongregate, où les joueurs peuvent laisser libre court à leur imagination de level designer.

Comment ça marche

Pour créer un monde, les joueurs ont à leur dispositions un ensemble de blocs qu’ils peuvent placer où ils veulent sur une grille.Le jeu ressemble à peu près à ceci :

L'interface de jeu

Tout d’abord, le personnage que l’on joue est un émoticône. Ici, vous pouvez me voir flotter dans le “vide”. Oui, le “vide”, car le quadrillage gris foncé que vous voyez n’est autre que la grille sur laquelle on va aligner nos blocs.

Vous pouvez voir, au centre de la barre qui se trouve en bas de la capture d’écran, des petits blocs. Ce sont les blocs que nous pourrons placer dans le “monde” pour créer ce que l’on souhaite. Vous pouvez voir ici l’assortiment par défaut de blocs. Il existe 4 types de blocs :

  • Les blocs solides : Ils sont l’expression la plus basique d’Everybody Edits : Ce sont des blocs que les joueurs ne peuvent traverser et qui permet, comme avec des legos, de créer un environnement.
  • Les blocs d’action : Ils sont les blocs qui influent sur le joueur, sa façon de se déplacer, la gravité à laquelle il est soumis et sa position, entre autres. Les plus courants sont les flèches qui changent l’orientation de la gravité dans la case où elles sont placées. Ce sont aussi des téléporteurs, des piques mortels où des pièces – que les joueurs peuvent collecter dans votre monde.
  • Les blocs de décoration : Ils sont, comme leur catégorie l’indique, uniquement présent pour décorer l’environnement créé par les joueurs.
  • Les blocs de fond : Ces blocs remplacent le fond gris, le “vide”, et servent aussi à décorer un monde. Ils ne sont pas sur le même plan que les autres blocs et le joueurs, qui sont donc placés devant eux.

Voilà un exemple :

Exemple

J’ai ici dessiné un arbre à côté d’une petite falaise avec quelques blocs solides, des blocs d’action (une pièce, des flèches, une clé rouge et deux portes rouges), d’un type de bloc de fond et de quelques décorations. Le principe est enfantin, les possibilités gigantesques.

La minicarte

Everybody Edits utilise un système de “minicarte” très intéressant. La minicarte, dans un jeu vidéo, est une carte indiquant les environs proches du joueur et peut être visible à tout moment sur l’interface du joueur. Elle permet de se repérer dans un monde complexe, de planifier des trajets où étudier le terrain en vue d’une confrontation avec un adversaire.

Dans un jeu comme Everybody Edits, où les joueurs construisent eux même leurs mondes, il est impossible d’avoir accès à une carte du monde. Ainsi, le jeu génère automatiquement une minicarte de la façon suivante : Chaque bloc – en dehors des blocs de décoration – possède une couleur propre, et ce bloc sera représenté sur la minicarte par un pixel de cette couleur. Ainsi, le dessin que j’ai fait au dessus ressemble à ça à l’échelle un bloc égale un pixel :

minimap

A gauche se trouve la minicarte à taille réelle, à droite la minicarte grossie quatre fois.

Il est ainsi possible, lors que l’on créé un monde, de dessiner quelque chose sur la minicarte, de donner à son monde une représentation différente que celle que vous voyez en jeu. C’est grâce à ça que l’on peut, à l’aide d’Everybody Edits, faire du Pixel Art. Certains joueurs se sont spécialisé dans le dessin, utilisant Everybody Edits comme un outil pour dessiner sans pour autant être jouables, d’autres – comme moi – l’utilisent pour créer des mondes qui peuvent être joués, mais aussi regardés en tant que dessins.

Le nombre de joueurs représente le nombre de personnes qui ont rejoint et joué mes mondes.

Mes créations

Battle for High Castle

Battle for High Castle

Battle for High Castle est l’un de mes premiers mondes créé en hommage à un jeu développé par Jaleco sur Super Nintendo nommé King Arthur’s World. Je voulais ici faire découvrir l’un de jeux qui m’a le plus marqué dans ma vie. C’était à l’époque l’un des premiers mondes à utiliser un système de “vies” peu complexe mais qui ajoutait une certaine difficulté.

L’histoire reprends l’histoire du jeu vidéo, à savoir une croisade fictive du Roi Arthur contre le mal. Ce monde reprends la première partie du jeu où il se bat contre un roi maléfique qui opprime le peuple breton.

Nombre de joueurs : 4700+

Goblin’s Underworld

The Goblin Underground

Il s’agit toujours d’un hommage à King Arthur’s World, et continue la trame scénaristique du jeu. Reprenant le même système de “vies”, il s’agissait ici de créer un monde non-linéaire où les joueurs pouvaient choisir la façon dont ils finiraient ce monde. Les joueurs peuvent aussi se promener sur les rails suspendus pour se déplacer rapidement dans le niveau.

L’histoire reprends la seconde partie du jeu vidéo, où le Roi Arthur mène son armée dans les profondeurs de la terre pour y déloger les armées des diaboliques seigneurs gobelins.

Nombre de joueurs : 2100+

The Lost Continent

The Lost Continent

 

Suite et fin de la trilogie King Arthur’s World, ce monde est avant tout une expérience de gameplay. En effet, s’inspirant vaguement d’un Livre dont vous êtes le héros, les joueurs qui progressent dans ce monde sont invités à lire une histoire écrite par mes soins en parallèle de leur avancement. Lors de la création de ce monde, il était impossible d’ajouter du texte en jeu, tant et si bien que j’ai eu la chance de collaborer avec l’un des administrateurs du jeu pour qu’il ajoute des numéros que les joueurs utiliseront pour se référer à l’histoire.

L’histoire, parlons en : il s’agit ici d’une suite fictive aux aventures du Roi Arthur. Dans le jeu vidéo, le Roi Arthur part dans le royaume de cieux combattre de terrifiants mages noirs et leurs armées de zombies. Ce thème au demeurant intéressant ne me semblait que peu intéressant à retranscrire, et je voulais créer un monde très coloré, c’est pour quoi j’ai eu l’idée suivant : Le Grand Seigneur gobelin s’est enfui lors de son combat contre Arthur, et ce dernier s’est lancé à sa poursuite – avec toute son armée bien évidemment. Après des jours de marche dans les cavernes, il émerge dans une étrange jungle tropicale, en pays inconnu, et se retrouve face à de sauvages cannibales qui étrangement possèdent une machine volante de conception gobeline.

Nombre de joueurs : 2200+

The Great Tree

The Great Tree

 

The Great Tree est en fait le premier monde que j’ai dessiné sur Everybody Edits, et il s’agit ici de la troisième et dernière version. L’histoire est celle d’un rite initiatique, dans laquelle un(e) jeune adolescent(e) doit partir chercher en haut de l’arbre un bourgeon et le ramener à son village.

Le look est un peu particulier car lorsque j’ai redessiné cette carte, j’ai gardé l’arbre d’origine et il contraste un peu avec ma technique d’ombrage – que j’avais développé entre temps. Cela reste une de mes cartes favorites.

Nombre de joueurs : 4600+

ΣX PRO – Forgotten Veil

EX Pro - Forgotten Veil

Ce monde est une collaboration entre plusieurs joueurs regroupé autour dans un groupe nommé “ΣX Crew“. C’était l’un des groupes les plus célèbres du jeu et j’ai eu l’honneur et le plaisir de les rejoindre et de travailler avec eux sur plusieurs projets. Forgotten Veil a été l’un de nos plus grands succès et à mon avis l’une de nos plus grandes réussites. Il a même été source d’inspiration pour d’autres joueurs – comme le WTF Crew qui a créé un monde en hommage.

Il s’agit probablement d’un des mondes les plus difficiles d’Everybody Edits, et les premiers joueurs ont mis plus de 10h à finir ce monde. J’ai personnellement réussi à aller jusqu’au troisième challenge avant d’arrêter, frustré.

Ce monde a été élu monde au meilleur gameplay de l’année 2012 par les joueurs sur les forums officiels – et est arrivé troisième ex aequo pour le meilleur pixel art.

Nombre de joueurs : 12000+

 The Torava Disaster

The Torava Project

Ce monde est une collaboration avec un joueur français nommé Lictor666 – on excusera son manque d’inspiration ! Nous nous sommes en effet rencontré par hasard en jeu et ayant beaucoup apprécié son style en pixel art, je lui ai proposé une collaboration.

Nous avons rapidement décidé de créer un monde sur un thème de science fiction, et j’ai eu l’idée d’un monde étrange au schéma de couleur improbable. Une terre violette, des arbres-champignons géants rouges et de l’herbe bleue. Au milieu de toute ça, une colonie scientifique où l’on fait des recherches sur les propriétés chimiques des plantes et minerais de cette planète.

Project Alpha – INVASION

Project Alpha : INVASION

Une autre collaboration, cette fois-ci avec plusieurs pixel-artists :

  • Boh, une des autres célébrités du jeu ;
  • Lictor666, mon petit camarade français ;
  • Thanel, notre touche-à-tout créateur de monstres.

Le principe de cette carte est assez différent : Les joueurs sont libres de se promener partout dans l’environnement à la recherche de pièces symbolisant la victoire des joueurs contre des monstres dessinés à l’aide de différents blocs.

Il s’agissait de collaborer avec d’autres artistes pour créer un monde entièrement centré sur le pixel-art, et mélanger nos styles dans un projet d’où est tiré le nom de ce monde. C’est un projet en deux parties et la seconde partie est toujours prévue – nous ne savons toujours pas quand nous finirons ce niveau cependant.

L’histoire est très simple : Un petit village sans histoire se retrouve assailli par des monstres et abominations venues de toutes parts. Les joueurs, vaillants guerriers, partent à l’aventure occire ces créatures qui envahissent leurs terres. Ils visiteront la merveilleuse Cité des Nuages, les mystérieuses Ruines Antiques et les gigantesques montagnes enneigées. C’est au cours de leur périple qu’ils découvriront un étrange laboratoire à la porte verrouillée. Que se cache derrière cette barrière infranchissable ?!

Longcat is Long

Long cat is long

L’un de mes projets les plus étrange, c’est une collaboration avec un autre joueur nommé Theditor. Je voulais profiter des possibilités que m’offraient alors un tout nouveau type de monde : 100×400 blocs, et l’utilisation d’un longcat me semblait évidente.

Je voulais cependant en faire quelque chose d’autre qu’un simple longcat, c’est pourquoi j’ai décidé qu’il s’agirait d’un longcat démoniaque sortant des profondeurs de la terre, détruisant tout sur son passage.

C’est un monde plus classique dans l’univers d’Everybody Edits, peu de choses innovantes, mais l’occasion était trop belle !

Les Tutoriels

EE tutorials

Lors de la renaissance d’Everybody Edits, j’ai eu l’occasion de participer à la création des deux niveaux de tutoriel. Ces niveaux sont là pour introduire les mécaniques de jeu aux nouveaux joueurs, et pour donner un avant-gout des possibilités artistiques du Jeu.

C’est Thanel, dont j’ai déjà parlé, qui m’a proposé de les faire. J’ai travaillé avec Toop pour le premier tutoriel ( la partie du haut ), qui est l’un des administrateurs d’Everybody Edits. Il s’est occupé de créer le chemin que vont parcourir les joueurs, ainsi que de l’introduction des éléments de jeu, et je me suis occupé du reste. Pour le second tutoriel, c’est avec Master1, l’un des guardians, que j’ai travaillé. Cette fois, je me suis occupé de presque l’ensemble du niveau, et il m’a assisté pour créer les challenges auquel seraient confrontés les joueurs.

Travailler sur ces tutoriels a été un plaisir car il fallait montrer les possibilités créatrices du jeu, mais garder la simplicité d’un tutoriel. J’ai même pu, grâce au dessin, créer une histoire que les joueurs peuvent suivre pendant qu’ils font le tutoriel, ce qui ajoute à mon avis une valeur inestimable au jeu.

Cyph1e’s Game

Ce projet de jeu vidéo est très lié à Everybody Edits et voilà son histoire :

Déçus de l’administration et la prise en charge du jeu par Christopher Benjaminsen, plusieurs membres du ΣX Crew (dont ma personne) avons décidé de créer notre propre jeu inspiré d’Everybody Edits dans pour remplacer ce dernier par un jeu très ambitieux et plein de nouveautés et d’originalités. Notre équipe était constitué des membres suivants :

  • Cyph1e
  • Tokebot
  • Mustang
  • MIHB
  • Lyze
  • Nou
  • RavaTroll

J’étais alors en charge des graphismes, secondé par Tokebot qui m’a été d’une aide précieuse. J’ai dessiné de nombreuses textures qui ont été utilisées en jeux, textures grandement améliorées en suivant les conseils de mon camarade. Bee, une autre pixel-artiste d’Everybody Edits, nous dessina un personnage que Tokebot déclina en plusieurs autres personnages – dont un petit Commander Keen !

Le travail fut très enrichissant – surtout dans une équipe internationale, et notre prototype était à la hauteur de nos espérances. Malheureusement, Cyph1e dû nous quitter suite à son entrée dans une start-up suédoise, et en l’absence de développeur le développement prit invariablement fin, à notre grand regret à tous. Ce n’en reste pas moins l’une des plus belles expériences de ma vie dans le monde du jeu vidéo.

Voilà donc quelques images exclusives du jeu en version pré-alpha :

Tests de Textures

Ici, toutes les textures sont de moi en dehors des blocs futuristes (oranges et marrons) et des flèches.

Voici une image de ce à quoi aurait ressemblé le jeu dans sa version finale :

Proposition de rendu final pour le jeu

La grosse particularité du jeu par rapport à Everybody Edits sont les pentes et la gestion de la gravité, ainsi que l’utilisation des textures pour les blocs.

Malheureusement, le jeu a maintenant disparu dans les entrailles du web et nous n’avons à ce jour qu’une vieille version du jeu encore trop peu complète pour en faire quelque chose.

Mais qui sait ? Peut être un jour une surprise vous attendra !