Composons : In your eyes

Magical Eyes de Ryky

Magical Eyes de Ryky

Une nouvelle composition cette fois pour guitare et voix, intitulée “In your eyes”.

  • Pour changer de mes créations récentes purement virtuelles, quelque chose de plus concret, plus terre à terre, enregistré par votre dévoué. Et pour ne pas changer de mon univers guitaristique, une chanson d’amour.
  • J’avais commencé à enregistrer une seconde guitare qui devait faire des petites interventions çà et là. Malheureusement, j’ai pas trouvé grand chose d’intéressant à faire avec qui ne prenait pas la place de la mélodie déjà présente à la guitare.
  • Pour les paroles, je pense que je n’ai pas fait d’erreurs, mais rien de sûr.
  • En parlant de paroles, les voici :

From the victoria falls
to the Sahara desert
From the mount Everest
to the great chinese wall.
Never thought I would witness
such a wonderful place

’cause it’s in your eyes
your wonderful eyes
’cause it’s in your eyes
your magical eyes
where I want to live

From the great polar star
to the bright sun above
From the moon that I love
to the lights from afar
Never thought I would witness
such a beautiful beacon

’cause it’s in your eyes
your wonderful eyes
’cause it’s in your eyes
your magical eyes
where I want to live

From that exalting smile,
to the joy in your heart,
From the love in your look
to your voice of delight
Never thought I would witness
such a wonderful wellness

’cause it’s in your eyes
your wonderful eyes
’cause it’s in your eyes
your magical eyes
where I want to live

  • L’accordage de la guitare est tout simplement un Drop D et je joue avec un capo V. J’ai beaucoup aimé m’amuser avec cet accord de Dsus2 et la basse qui descend. Les accords sans tierce sont tellement beaux.

Le morceau :

Composons : Falling from Heaven et March of the Losts

Pas une, pas trois, mais deux nouvelles compositions ! Cette fois, quelque chose de plus classique, entre la musique pour jeu-vidéo, pour film, ou tout simplement une musique d’ambiance pour une lecture. Ou pour votre imagination, qu’importe !

Falling from Heaven

L'archange Palidorius après sa chute.( Gravure de Gustave Doré, illustration pour Paradise Lost de John Milton )

L’archange Palidorius après sa chute.
( Gravure de Gustave Doré, illustration pour Paradise Lost de John Milton )

La première de cette série de pièces retraçant l’histoire de Palidorius.

  • J’ai écrit ce morceau en une journée, profitant d’un moment de déprime pour y puiser sensations, sentiments, force. Du coup, forcément, c’est pas très joyeux – voir pas du tout.
  • Je suis vraiment fan des plugins pour les cordes que j’ai trouvé, que ce soit en pizz ou à l’archet. Pareil, j’aime beaucoup le son que sort le faux Orgue, et ça va extraordinairement bien avec les cordes.
  • Le titre parle de lui même : Palidorius est banni des cieux, et tombe sur une terre maudite. Il retrace sa tristesse, sa souffrance, son désespoir face à son jugement. Tiré par deux anges, il est jeté dans le vide. Il regarde le Paradis, les nuages, le ciel, s’éloigner de lui petit à petit pendant sa chute. Ses ailes se transforment, ses plumes disparaissent et laisse place à un cuir noir. Il a avec lui sa boite à musique , désormais seul souvenir du Paradis encore palpable, qu’il écoute encore et encore.
  • J’ai essayé d’écrire une partie pour violoncelle et alto pas trop mal ( on l’entends bien au début ) et je suis assez content du résultat. Même si c’est peut être pas dans leurs tessitures !

Le morceau :

March of the Losts

Palidorius ( bon, on va dire qu'il a caché ses ailes, hein ? ) scrutant les perdus.( Gravure de Gustave Doré - La vision des ossements desséchés )

Palidorius ( bon, on va dire qu’il a caché ses ailes, hein ? ) scrutant les perdus.
( Gravure de Gustave Doré – La vision des ossements desséchés )

La suite !

  • Cette fois, plus d’ambiant, et encore plus sombre que l’autre. Je voulais depuis longtemps m’essayer à faire un peu d’ambiant, et il y en a au début. Je pense que c’est très visuel et qu’on s’imagine très facilement le lieu désolé dans lequel est arrivé Palidorius.
  • Je voulais écrire une vraie marche, et je pense que je m’en approche un peu plus encore. Cette fois, on remarquera une progression – il y a de plus en plus de cordes. On finit par ne plus entendre les sons d’ambiance face au vacarme assourdissant de la procession que rencontre notre protagoniste.
  • Des trompettes ! J’en voulais absolument pour compléter un peu plus le tableau, surtout que ça donne un côté militaire voulu.
  • C’est basé tout simplement sur les deux accords Ré mineur et Do# Majeur. Je voulais avoir un chromatisme de dans, mais deux c’est mieux ! J’ai longtemps hésité, il devait y avoir un Fa mineur à la place du Do# mais je trouvais que les sons étaient trop éloignés, et encore une fois : chromatisme !
  • L’histoire : “Après sa chute, banni des cieux, l’Archange Palidorius erre dans les Terres des perdus. Peu après avoir croisé une église abandonnée occupée par des diablotins, il croise une sinistre cohorte d’esprits maudits et d’âmes damnées qui marchent vers une destination inconnue. Il les observe, silencieusement.” C’est en tout cas ce que j’ai écrit sur Soundcloud, et je pense que c’est ce qu’il y avait dans ma tête.
  • Les cloches c’était vraiment fun, j’aime beaucoup le son de la cloche que j’ai trouvé. Je vais essayer de trouver d’autres sons rigolos à mettre en musique pour des compositions futures.
  • Il devait y avoir une choeur en plus de l’orgue, mais ça faisait vraiment beaucoup trop en harmonie. C’est dommage, mais je préfère le son de l’orgue. On entends donc pas les chants des perdus !

Le morceau :

Composons : Interstellar blues

"Tesla Eleven Spaceship", de Tryingtofly

“Tesla Eleven Spaceship”, de Tryingtofly

Encore et toujours l’espace ! Interstellar blues est ma dernière petite compo basée encore une fois sur de la science-fiction. Quelques infos :

  • Encore un morceau qui dure ! Avec 6:40, je pense qu’on a le temps de s’imprégner de l’ambiance que j’ai voulu décrire par la musique.
  • Il n’y avait aucune inspiration au départ, puis en écrivant le thème et “l’improvisation”, j’ai remarqué que revenait souvent un thème d’un morceau de Miles Davis, et j’ai soigneusement évité de le mettre en entier, ou au moins y faire une petite variation au passage où il est très flagrant. Il y a un passage qui me fait penser à un truc du 5ème élément de Besson aussi, allez savoir !
  • L’orgue hammond, c’est quand même foutrement rigolo !
  • Je voulais mettre des enregistrement de la NASA dessus, mais impossible d’en trouver des biens, en accord avec la musique. J’ai quand même gardé des bruitages de vaisseau spatial pour le début et la fin, ça rends bien je trouve.
  • Je pense faire une première compil’ de morceau avec l’espace pour thème. Encore deux ou trois et ça devrait être pas mal.²

Le morceau :

Composons : Red Clouds

Red Cloud de Paolo Puggioni.

Red Cloud de Paolo Puggioni.

On repart une nouvelle fois dans l’espace, direction Red Cloud, station spatiale dans une ceinture d’astéroïdes autour d’une naine rouge.

  • Les parties importantes de l’orchestration qui me tenaient à coeur sont la boite à musique et l’orgue. Le reste est très musique électro, même si j’ai tendance à préférer un son de batterie plutôt qu’un boite à rythme électro.
  • L’inspiration vient à la base de quelque chose d’assez antinomique. Le premier titre du morceau était “13th circle of hell”, cercle où les lois de la physique n’ont aucun sens, où le feu gèle vos os et où le rouge n’est plus la couleur de la chaleur, mais du froid. Un environnement où il n’y a plus de sens, plus de logique, où toute notion d’espace euclidien est annihilée, mais qui reste majestueux pour ceux qui peuvent l’appréhender et l’observer sans devenir fous ( un Dieu, typiquement. ). Ce côté Lovecraftien était donc voulu, mais déplacer ça dans l’espace correspondait mieux au résultat final. Par ailleurs, l’antinomie est toujours là dans la couleur, car le rouge nous ferait presque oublier le froid glacial de l’espace !
  • C’est un morceau assez long, et c’est fait exprès, je voulais que ça soit un peu contemplatif.
  • J’aime beaucoup le thème que j’ai trouvé, il est à la fois mélancolique, triste, mais à la fois joyeux et majestueux. Je sais, c’est très subjectif, mais je l’ai écouté pendant … 8 heures maintenant, et je ne m’en lasse pas !
http://tonyholmsten.deviantart.com/art/Spaceship-updated-374145644

Composons : The space cowboy – HD

http://tonyholmsten.deviantart.com/art/Spaceship-updated-374145644

Spaceship, un dessin de Tony Holmsten

L’espace, l’ultime frontière… Me revoilà avec une composition à moi que je viens de remixer. Quelques infos :

  • Il s’agit du remix de The Space Cowboy qui était au départ une musique 8 bits que j’avais écrite il y a 3 mois. Vous pouvez la trouver ici !
  • J’avais envie de mettre un violoncelle, un violon alto et des violons pour l’accompagnement, c’est à peu près comme ça que je voulais que ça sonne. J’ai réussi à trouver des sons pas trop mal pour ça, à part pour les violons qui jouent assez vite. C’est dommage.
  • A défaut de son de vrai banjo, j’ai trouvé un son assez similaire que j’ai utilisé. J’ai par contre trouvé une flute pour le thème principal et je trouve ça assez cool.
  • Comme la dernière fois, le mixage est pas parfait.
  • Je vais sans doute refaire quelques morceaux que j’ai déjà composé en “HD“. Je pense que ça peut être cool.²
  • Je bosse en ce moment sur un autre morceau pour Orgue Hammond et boite à musique accompagné par de la musique electro. Vous verrez, c’est un mélange bizzar.

Voilà la musique :