Geekons : Mes apparitions dans plus ou moins geek !

Si vous avez plus ou moins suivi mes news cette année et l’année dernière, vous devez être au courant que j’ai eu l’occasion de faire de la figuration dans l’émission + ou – geek. Je vais réunir dans cet article l’ensemble de mes apparitions à l’écran, donner quelques anecdotes et avis, raconter un peu le tournage et cette expérience extraordinaire.

Remontons donc le temps, voulez vous…

L’appel

“Ils cherchent des figurants pour + ou – geek, ça te branche ?”

8 Aout 2012 : au bout du fil, mon cousin, enthousiaste, me propose de partir en Lorraine pour tourner dans une émission que je ne connaissais que très peu alors : + ou – geek. Après quelques minutes d’hésitations – le réflexe de timide – j’accepte, sans trop savoir ce qui m’attends.

Originellement diffusée sur internet en 2011-2012, l’émission connu un vif succès auprès des geeks, gamers, otakus et autres nerds. Avec des chroniqueurs “stars du web” comme le testeur de jeux dits rétros “le joueur du grenier”, de son vrai nom Frédéric Molas, ou encore François Descraques, réalisateur de web-série émergeant, l’émission resta en diffusion libre et gratuite lors de la première saison. Réalisée par David Frécinaux, produite par le studio indépendant Daroo Productions, elle abordait à chaque émission un seul et même thème de différent points de vue. Par exemple, l’horreur dans le cinéma, la littérature, le jeu-vidéo, la BD, etc. Fort de ce succès, le studio signa avec Planète + ( une branche de Canal+ ) et Vosges Télévision pour produire l’émission et la diffuser au plus grand public. S’enrichissant de nouvelles rubriques, elle est devenue plus complète et plus accessible. Et c’est dans une de ces nouvelles rubriques que nous allions tourner : la rutilante rubrique “Jeu de Rôle et Jeu de plateau”.

En passant par la Lorraine ( Margot )

Le tournage était prévu pour le lundi et mardi de la semaine d’après, précisément le 13 et 14 Aout. Direction : Épinal, puis Rambervillers, en Lorraine. On part le dimanche en début d’après-midi pour Nancy, chez une amie à moi, pour y passer la nuit profitant de l’occasion. Le lendemain matin, nous partons vers Rambervillers, à une heure de notre gîte pour la nuit. Le stress monte déjà, et je me voyais maquillé, coiffé, habillé, avec des techniciens affairés ici et là sur le plateau, et je me prépare mentalement à la journée de tournage. Mais la bonne humeur et l’impatience de tourner est là !

Le rendez-vous est à 11h pour l’installation du plateau, dans la vétuste salle de réunion de la mairie du petit village lorrain. Nous rencontrons une partie de l’équipe : Arnaud Virat, à la caméra, et David Frécinaux, le réalisateur. Après les présentations et un peu de blabla, on installe la scène, on monte projecteurs, on branche les rallonges, on bouge les tables, les chaises, et mon cousin et moi installons le rail de travelling – un vieux rêve ! On apporte aussi quelques touches pour l’ambiance ( le drapeau lorrain que vous pouvez voir dans le coin derrière la table est une idée à moi, pour cacher un projecteur. ) et on fait quelques tests. Deux autres figurants, Henri et Johnathan, arrivent aussi sur le lieu en début d’après-midi.

Premier jour de tournage, pendant les tests éclairage / son.

Premier jour de tournage, pendant les tests éclairage / son.

Arrive enfin le chroniqueur, Stéphane Gallot, rédacteur en chef du magazine spécialisé sur les jeux de rôle et jeux de plateau Casus Belli, avec ses 12 chroniques écrites le week-end même, nuit blanche du dimanche au lundi incluse (!).

La chronique s’organise comme suit : Nous simulons une partie du jeu de plateau ou du jeu de rôle pendant que le chroniqueur commente nos actions à la manière d’un match de poker commenté à la télévision. Bien entendu, tout était déjà écrit dans les scripts, et n’avons jamais réellement joué aux jeux. Il faut noter qu’il y a deux caméras : une caméra sur le rail de travelling qui nous filme entrain de jouer, et une caméra qui filme le chroniqueur. Nous sommes derrière le chroniqueur, séparés par le rail de travelling. Ainsi, sur la caméra qui filme le chroniqueur, on peut voir passer notre caméra sur son rail, l’effet est bien entendu voulu.

Nous avons tourné deux jours, et comme il manquait quelques chroniques, nous sommes restés le mercredi pour pouvoir finir certaines chroniques.

Stéphane nous explique vite fait les règles de 7 Wonders avant de nous parler du script.

Stéphane nous explique vite fait les règles de 7 Wonders avant de nous parler du script.

Bon, l’heure est venue de faire une petite liste de choses à savoir sur la chronique :

  • Chaque chronique commence toujours de la même manière : On choisit va jouer dans la chronique – suivant le nombre des joueurs requis pour jeu – puis on nous résume vite fait le scénario, on nous dit ce qu’il faut faire, on fait quelques tests avec Stéphane qui lit son texte, puis on tourne.
  • Il y a 12 chroniques au total, et je n’ai pas participé à toutes les chroniques, c’est pour ça qu’il n’y a pas 12 vidéos ici.
  • Comme on nous voyait depuis la caméra qui filmait Stéphane, il fallait qu’on joue en même temps. Et pour faire d’une pierre deux coups, on nous filmait aussi avec la caméra-travelling. Du coup, comme il fallait entendre distinctement Stéphane, nous ne pouvions parler. Ainsi, nous mimons tout et nous faisons semblant de parler. Comme il y avait des gestes bruyant à faire ( lancer des dés, taper sur la table ), il a fallu trouver des combines.
  • Il y a une chronique un peu particulière ou il fallait être très nombreux, et on a obtenu des “renforts” de Daroo production, à savoir des membres de l’équipe.
  • David nous a dit qu’on pouvait prendre des t-shirts geek, ce que j’ai fait. Deux t-shirt naheulbeuck, mon t-shirt RavaTroll, un t-shirt Eagle & Child, un t-shirt Doctor who. Comme ça on pouvait changer suivant les chroniques qu’on tournait.

Avant de passer aux vidéos, une petite précision : Notre jeu d’acteur s’est grandement amélioré en deux jours, notre timidité disparaissant. J’en parlerais pour les chroniques où ça m’a marqué.

Les chroniques

L’épisode 2 : L’appel de Cthulhu

Quelle meilleure façon de commencer une chronique JDR que de parler de l’appel de Cthulhu. C’était la partie du tournage que j’attendais le plus, vraiment, j’ai même demandé à jouer le MJ pour l’occasion. Il le fallait. Alors, ni une ni deux, j’ai enfilé mon T-shirt “RavaTroll”, et on a commencé à tourner. C’était assez fun à tourner, mais on s’est heurté à un petit problème : Pour faire peur aux joueurs, il fallait que je fasse semblant de taper sur la table sans faire de bruit. Après plusieurs essais, on décide finalement de faire cette prise à part pour vraiment surprendre mes deux camarades.

L’épisode 3 : Cops

Un jeu de rôle que je connaissais pas. Cette fois, me voilà joueur. C’était assez rigolo à tourner, on se débrouille pas trop mal, on a presque l’impression que je parle. Le mime de la radio est super rigolo. Le truc rigolo c’est que le plan que dessine Henri était vraiment très très mal fait en jeu, et il dessinait plus ou moins n’importe quoi. Le pistolet en surimpression sur mon faux pistolet c’était vraiment le gros lol quand j’ai vu ça dans l’émission.

L’épisode 5 : Talisman

Là il y a des trucs rigolos à noter, mais comme pour tous les jeux de plateau, il y a eu vraiment plein d’erreurs à la con. Entre chaque prise, on oubliait souvent de remettre les pions, les cartes et autres jetons au bon endroit. Mais on voit rien de tout ça au montage. Le truc super drôle à noter c’est qu’on ne nous voit JAMAIS parler. On mimait tout et on ne faisait alors pas encore semblant de parler. Et quand on y pense, c’est vraiment débile. Au début, on remarque aussi qu’on s’échange des regards, c’était voulu, pour faire très cowboy. Ce qui est dommage par contre, et ce qu’on a coupé au montage, c’est qu’à la fin quand je gagne je fais monter tout doucement mon pion sur la montage où se trouve la couronne, suivant le chemin, tout en narguant mes adversaires qui faisaient des têtes dépitées.

L’épisode 7 : Les Loups-garous de Thiercelieux

Voilà le fameux épisode spécial, et c’est le dernier qu’on a tourné, le mercredi matin donc. On a pu jouer avec des membres de l’administration de Daroo Production, c’était assez fun. Alors, petite anecdote rigolote, il faut savoir que je suis pieds nus pour ne pas faire de bruit pendant que je marche, et il y a un endroit à côté de Leslie où le plancher craque et où je devais faire bien attention. Pour ce qui est des phases, il s’agit simplement de filtres. Le truc drôle, c’est que Robin n’est pas du tout discret, et ça m’a bien fait marré quand j’ai vu ça. On voit aussi que je me marre bien en tant que MJ, et c’est comme en vrai, ça me fait rire les petites disputes entre joueurs.²

L’épisode 12 : Pathfinder

Ha, ça c’était fun à faire. Je pense que ça se voit qu’on s’est vachement amusé à faire ça. On devait être indisciplinés et ne pas faire attention à ce que le MJ disait. Du coup, quand il parlait, on l’ignorait. On est aussi vachement plus rapprochés qu’à l’habitude, et ça va bien avec les goblins. On a vraiment l’impression qu’on fait un peu n’importe quoi, comme des gobs. Il y a des scènes qui ont été coupées : au début par exemple, avec Robin, on jouait aux dés pendant que le MJ parlait et on se foutait complétement de ce que “disait” Henri, qui devait nous faire revenir dans le jeu. D’ailleurs on voit qu’on parle tous en même temps ou presque. Mon passage préféré et évidemment le fumble, il faut savoir que je meurs à ce moment là de la partie, et ce qu’on ne voit pas, c’est que je réagis immédiatement après avoir jeté les dés, que Henri me fait savoir que je suis mort, et là je me mets à marchander avec le MJ, et je tourne même les dés en cachette pour changer les résultats et prouver que je ne meurs pas. Ca a encore une fois été coupé, mais c’était tellement rigolo !

L’épisode 14 : Les colons de Catane

Ha, Catane. Encore une jeu de plateau qui nous a donné du fil à retordre, ne serait-ce que la gestion des cartes, ressources, des routes et des villes. On devait poser nos pions aux endroits que Stéphane nous a indiqué. Premier truc fun, c’est que Robin est en fait le plus jeune joueur, mais dans la chronique, c’est le plus âgé. C’était assez fun à tourner, surtout que j’ai beaucoup aimé Catane quand il est sorti à l’époque. Regardez aussi, John ne parle pas quand il dit qu’il a gagné, et ça me fait toujours autant rigoler.

L’épisode 19 : 7 Wonders

Superbe chronique, ça a été bien rigolo à faire. Pas grand chose à raconter, à part que comme d’habitude ça a été difficile à tourner.

L’épisode 23 : Brain soda 2

Haha, Brain Soda 2. Le JDR nanar’ ! Super drôle à faire aussi. Il y a plein de trucs à dire là dessus. Déjà, on voit qu’il y a de la bouffe partout, Robin est toujours en train de bouffer. J’ai bien aimé certains de ces trucs, comme me parler avec de la bouffe qui tombe de se bouche, ce qu’on ne voit pas. Il y avait plein de miettes sur la table aussi. Mon passage préféré a été sans doute l’imitation du tueur lorrain, et j’ai vraiment aimé mimer sa façon de se déplacer. Il faut savoir que le midi, on mangeait du pâté lorrain, ce qui était nous a bien fait marrer. C’était rigolo d’avoir aussi henri recroquevillé sur sa chaise alors qu’il se cachait du tueur, effet voulu. L’histoire est vraiment vraiment débile, comme il se doit, et les capacités spéciales ont été fun à jouer – Quand John lance une “coupure suspens”, ou le faux raccord. Beaucoup de rires pendant le tournage.

L’épisode 29 : 3.16

Une jeu bien ma foi fort rigolo. C’était assez fun à tourner aussi, Robin et John qui faisaient les durs était très drôle à voir. On remarque aussi que pas mal de jets de dé sont fait sur des feuilles, pour limiter les bruits de dés. Quand on fait gaffe du coup c’est un peu ridicule, surtout que je suis sûr que nombre de joueurs aiment les bruits de jets de dés.

De gauche à droite : Moi-même, Johnathan, Henri et Stéphane. C'est le dernier jour de tournage, on prenait une petite photo souvenir. Photo de Robin, mon cousin.

De gauche à droite : Moi-même, Johnathan, Henri et Stéphane. C’est le dernier jour de tournage, on prenait une petite photo souvenir. Photo de Robin, mon cousin.

Conclusion

C’était vraiment une super expérience, j’ai rencontré de supers personnes, David, Arnaud et Stéphane on été super cool, Henri et John se sont eux aussi bien amusés avec nous. Nous avons même été recontactés pour la saison 3, mais ni Robin ni moi même n’étions disponibles pour le tournage, hélas. Peut être à la saison 4, ça serait super. 🙂

J’espère que cette petite review vous a plu, et que vous aurez eu autant de fun à regarder les chroniques que nous avons eu à les faire. Merci à l’équipe de Daroo Production pour cette opportunité, à mon amie pour l’hébergement la première nuit, aux autres figurants et à Stéphane pour tout ce fun. Merci encore.²

La fine équipe sur une photo que David a publié sur le mur Facebook de plus ou moins geek.

La fine équipe sur une photo que David a publié sur le mur Facebook de plus ou moins geek.

 

Posted in Geekeries, Pavé and tagged , .